Restructuration d’Air Algérie confirmée. Licenciements en perspective ?

Restructuration d’Air Algérie confirmée. Licenciements en perspective ?

Le ministre des Transports Aïssa Bekkai a assuré, ce mardi 8 février, qu’aucun employé d’Air Algérie ne sera licencié lors de la restructuration de l’entreprise publique. S’exprimant sur la chaîne privée Echorouk, Aïssa Bekkai a affirmé qu’Air Algérie ne connaît pas un surplus d’effectifs, mais fait plutôt face une mauvaise gestion.

Ainsi, le ministre des Transports a tenu à rassurer les syndicats de l’entreprise du transport aérien. Il a indiqué qu’« à Air Algérie, ils ont 2000 travailleurs en plus, mais le problème ne réside pas dans ce cadre. Si tu calcules le nombre d’avions dans l’entreprise et tu calcules le nombre de travailleurs, tu vas trouver 156 personnes pour chaque avion. Mais chez les entreprises étrangères, qui ont réussi et ont des traditions dans la réussite, tu trouves que pour chaque avion, il y a entre 200 et 220 personnes ».

« Le problème n’est pas dans le nombre des travailleurs. Il est dans la gestion et l’exploitation de ce nombre de travailleurs et leur distribution sur les différents services », explique Aïssa Bekkai, qui ajoute : « nous avons ordonné à Air Algérie de créer une entreprise indépendante pour la maintenance à Dar El Beida. Une entreprise privée qui va absorber le nombre de travailleurs en plus ».

Le ministre confirme la restructuration d’Air Algérie

Aïssa Bekkai insiste ainsi sur la restructuration d’Air Algérie. La compagnie sera divisée en plusieurs filiales. Cependant, ce plan fait face à l’opposition des syndicats de l’entreprise. Ces derniers affirment que pour cette restructuration, l’entreprise va se débarrasser de certaines filières, telle que la maintenance, qui est rentable pour l’entreprise.

Pour cette restructuration, la gestion de ses ressources humaines devrait connaître un profond changement dans l’objectif de baisser les dépenses astronomiques de la compagnie. Par exemple, Air Algérie ne devrait plus recruter en Algérie pour ses représentations à l’étranger.

Ce sont les Algériens de la diaspora qui seraient embauchés directement afin de réduire les surcoûts, notamment de l’hébergement. Cependant, il faut dire que ces plans ont été annoncés depuis le début de l’année 2020 et tardent à voir le jour.

Par ailleurs, le ministre des Transports ne s’est pas exprimé sur la situation des employés qui ont observé un sit-in pour dénoncer leurs licenciements. Ils sont 5 employés de la compagnie aérienne Air Algérie à camper depuis le 19 décembre 2021 devant le siège de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à Alger pour dénoncer leur licenciement. Il s’agit de 5 techniciens de la navigation aérienne, dont le seul tort – d’après l’un d’eux – est d’avoir créé une section syndicale.

Most Popular

Most Popular